« Mes travaux se déploient par le biais de séries, de retranscriptions et de conversions d’échelles et s’organisent autour des notions du geste, du souvenir et de l’intime. Portée par mes préoccupations pour l’action du corps et de l’esprit dans le scriptural et le pictural, j’ai développé une manière de dessiner et de peindre qui rappelle à la fois la calligraphie japonaise et l’écriture automatique. Guidée par ce dialecte qui m’est propre, j’organise les taches et les traits comme des mots au sein d’une syntaxe. J’exploite ces mêmes processus dans mes œuvres vidéo, installatives ou web. Arrêts sur images, ralentis, zooms, boucles et répétitions : mettre l’emphase sur certains éléments de mes saisies et souvenirs me permet de questionner l’indicibilité de la parole, sans la résorber.

Mes recherches me portent à examiner le détail, à souligner et isoler des éléments pour ouvrir une brèche dans l’abstraction et mener à différents niveaux de réalité, de multiples avenues d’interprétation. Au moyen de médiums variés tels que le dessin, le textile, le web, la vidéo et l’installation, je mets en place des processus qui rendent compte de la complexité de la transmission du ressenti par le langage parlé, écrit, plastique et physique. »

 

Marie Samuel Levasseur est diplomée en arts visuels et médiatiques. Depuis une dizaine d’année, elle poursuit une pratique artistique multidisciplinaire (vidéo, dessin et installation) tout en s’impliquant dans le milieu des arts. Cofondatrice d’AUX VUES, un regroupement pour la diffusion des pratiques émergentes, elle est également impliquée auprès de centres d’artistes et organismes montréalais. En 2016, Marie Samuel Levasseur a effectué une résidence de recherche et création à ArtMandat (Barjols, France) pour son projet d’art web Plateforme. Elle oeuvre à titre de coordonnatrice de la Fondation du Musée d’art contemporain de Montréal depuis 2013 et est candidate à la maîtrise à l’UQAM.

 

_MG_3896-Modifier 1